Une nouvelle grille de rémunération, avec avancement automatique, entrera en vigueur à la rentrée 2021.

Échelon (durée 3 ans) Indice Majoré
1 335 (334)
2 345 (341)
3 355 (347)
4 365 (357)
5 375 (367)
6 385 (377)
7 395 (387)
8 405 (397)
9 415 (407)
10 425 (417)
11 435 (427)

Rappel : On obtient le salaire brut annuel (pour un temps plein) en multipliant l’indice de rémunération (dit indice majoré / IM) par la valeur du point d’indice (à ce jour : 56,2323 €).

Voici donc le salaire mensuel brut en fonction de l’indice et de la quotité de travail :

 

Lors du Comité Technique Ministériel du 21 juillet 2021, plusieurs amendements portés par la FSU ont permis d’améliorer le texte :

  • La date d’entrée en vigueur des nouvelles dispositions initialement prévue le 1er janvier 2022 a été avancée au 1er septembre 2021. Les changements d’indice devraient être effectifs sur la paye de novembre avec effet rétroactif.
  • La limitation à trois ans de la reprise d’ancienneté des CDI a été supprimée. Ainsi, les AESH qui seront en CDI depuis plus de trois ans au 1er septembre seront reclassé·es au 4eme échelon. Celles et ceux qui auront plus de 6 années d’ancienneté de CDI seront reclassées au 5eme échelon.

 

Ces améliorations sont à mettre au crédit des mobilisations des AESH de l’année précédente mais elles restent insuffisantes.

Pour la FSU et ses syndicats (SNuipp, SNES, SNUEP), la rémunération reste insuffisante : le premier niveau de la grille sera encore une fois rattrapé par le SMIC dès le 1er septembre 2022. La revendication d’un corps de fonctionnaires de catégorie B reste plus que jamais d’actualité.