Dans la journée de mobilisation et de grève interprofessionnelle du mardi 5 février comme dans les rassemblements pour la reconnaissance professionnelle des AESH (Accompagnant⋅e d’Élèves en Situation de Handicap) du mercredi 6 février, refusons les politiques porteuses d’injustice et de précarité et réclamons d’autres orientations qui donneront aux services publics les moyens nécessaires et respecteront le statut et l’expertise des agent⋅e⋅s !

 

tract_situation_socialeb