La FSU appelle à signer en faveur de la tenue du référendum contre la privatisation des Aéroports de Paris.

 

La privatisation d’Aéroports de Paris soumise à référendum ? L’enjeu d’une mobilisation citoyenne !

Le gouvernement, obnubilé par son obsession de soumettre le modèle social français aux normes du néolibéralisme et de sa logique de marchandisation de tout ce qui procède du bien public, a mis à son agenda politique la privatisation totale d’Aéroports de Paris, aujourd’hui détenue à 50,6 % par l’État.

Les parlementaires d’opposition, de gauche mais aussi de droite, ont engagé comme le prévoit la Constitution depuis 2008, un référendum d’initiative partagée contre cette privatisation. Les motifs de cette démarche sont divers.

Pour certains, le transport aérien et ses infrastructures devraient relever du service public, pour d’autres les aéroports de Paris relèvent plus simplement d’un intérêt stratégique qui ne peut être privatisé. Dans les deux cas, il importe de faire échec à la privatisation totale d’Aéroports de Paris.

Pour parvenir à ce que cette privatisation soit soumise à référendum et donc à contrecarrer le dessein du gouvernement, il faut recueillir 4,7 millions de signatures parmi les électeurs et les électrices entre le 13 juin 2019 et le 12 mars 2020.

La FSU est opposée aux privatisations et à la marchandisation de tout ce qui devrait relever du service public. Lors de son Conseil délibératif fédéral national des 18 et 19 juin, la FSU a décidé de prendre toute sa place dans cette campagne référendaire.

Signez en faveur de la tenue du référendum contre la privatisation des Aéroports de Paris.

RIC_ADP